Ce soir on regarde L’Évadé d’Alcatraz sur Chipstime !

Vous avez certainement déjà entendu parler de la mythique évasion des détenus d’Alcatraz en 1962. Résolue seulement 57 ans après les faits, l’affaire continue de fasciner le grand public. La prison d’Alcatraz Alcatraz était initialement …

Vous avez certainement déjà entendu parler de la mythique évasion des détenus d’Alcatraz en 1962. Résolue seulement 57 ans après les faits, l’affaire continue de fasciner le grand public.

La prison d’Alcatraz

Alcatraz était initialement une forteresse militaire avant de devenir une prison fédérale de haute sécurité. Construite à l’écart de tout, sur un piton rocheux en mer, dans la baie de San Francisco, en Californie Alcatraz était réputé être la prison la plus sécurisée des Etats-Unis et dont l’évasion est impossible.

Des détenus qui marqueront l’histoire

4 prisonniers ont marqué l’histoire. Il s’agit des frères Anglin (Clarence & John) qui avaient fait la rencontre de Frank Morris et Allen West dans un centre pénitencier dans lequel ils étaient incarcérés ensemble. Frank Morris, le cerveau de l’opération et habitué des évasion, va initier l’idée de s’échapper d’Alcatraz en 1961.

Une évasion bien préparée

L’organisation de l’évasion prendra plusieurs mois. Il leur faudra d’abord le temps de reproduire leurs têtes en papier mâchée pour simuler leur présence dans leur cellule pendant l’évasion. Ensuite, rappelons que la prison d’Alcatraz se situe au large de la baie de San Francisco et que la mer est très agitée et l’eau ne dépasse pas les 12° en pleine nuit au moment de l’évasion. Pour maximiser leurs chances de survie, les détenus devaient se construire un radeau de sauvetage. Mais le plus important et laborieux: creuser un trou donnant sur un couloir non surveillé de la prison qui les ramenait au toit.

Une évasion avec les moyens du bord

Pendant près de 6 mois, les détenus vont creuser un trou le fond de leur cellule à l’aide d’outils récupérés dans les ateliers de la prison. Ils camoufleront le trou avec la grille de ventilation. Ils cacheront les bouts de murs dans leurs pantalons pour s’en débarrasser lors des promenades. Ils fabriqueront leurs fausses têtes avec du papier toilette, du savon et des cheveux récupérés chez le coiffeur de la prison.

Le plan en action

Si le plan imaginé par les détenus semblait sans failles, un des detenu ne parviendra pas à passer par le trou et restera donc dans sa cellule. Il s’agit d’Allan West. Pour autant, les 3 autres détenus on mit leur plan a exécution le 11 juin 1962 a 21h30. Après avoir pris le couloir, grimpés un tuyau et évités les projecteurs, les trois évadés rejoignent le nord de l’île où il embarqueront sur leur radeau construit à base de colle et d’imperméable.  Les gardes ne se rendront compte que le lendemain, à 7h du matin, de l’abscence des 3 fugitifs.

Un mystère résolu 57 ans plus tard

Dès la découverte de l’absence des détenus, les gardes lancent l’alerte. Des avions, des bateaux ainsi que des chiens seront déployés pour retrouver les fugitifs. Mais au bout de 12 jours, l’enquête n’étant pas concluante, le FBI déclarera les fugitifs noyés, estimant la probabilité de leur survie trop mince. Plusieurs théories voient le jour. On imagine que les fugitifs auraient réussi à s’évader en embarquant sur un des bateau de la prison. Une lettre adressée au FBI sèmera le doute concernant la survie des fugitifs. En 2015, Le New York Post et History Chanel dévoileront une photo pouvant être les frères Anglin (en 1975) devenus trafiquants de drogue en Amérique du Sud.  Mais ce n’est qu’en 2020, grâce aux nouvelles technologie de reconnaissance faciale que l’on découvrira que les fugitifs ont bien survécu et que la photo retrouvée en 2015 au Brésil était bien le visage des deux hommes évadés.

Le film est disponible en ce moment sur Chipstime !

Laisser un commentaire